Nico
Contemporain Joshua Beamish

Contemporain

Formé en ballet et en contemporain à un très jeune âge, Joshua a, au fil des années, appris à intégrer les différentes techniques qui lui ont été apprises afin de créer son propre style. [Lire la suite]

Formé en ballet et en contemporain à un très jeune âge, Joshua a, au fil des années, appris à intégrer les différentes techniques qui lui ont été apprises afin de créer son propre style.

Avec une base solide en danse classique qu’il intègre à ses chorégraphies de danse contemporaine, Joshua décrirait son style comme du contemporain classique. Ses inspirations : la musique et la fusion des différents genres de danse.

Joshua Beamish

C’est auprès de sa mère, elle aussi danseuse, que Josh Beamish a commencé à danser alors qu’il était encore très jeune. Plus tard, il quittera son Alberta natale afin de poursuivre sa formation en Colombie-Britannique. [Lire la suite]

C’est auprès de sa mère, elle aussi danseuse, que Josh Beamish a commencé à danser alors qu’il était encore très jeune. Plus tard, il quittera son Alberta natale afin de poursuivre sa formation en Colombie-Britannique.

Aujourd’hui directeur artistique de la compagnie Move the Company, qu’il a fondée alors qu’il n’avait que 17 ans, Josh Beamish a vu son travail présenté partout au Canada et de par le monde.

Cet automne, il s’arrête à Montréal, à notre grand bonheur, pour inspirer les danseurs pour leur deuxième rencontre avec la danse contemporaine cette saison.

Église St-Jean-Baptiste

Pour bien mettre en valeur la pièce de Joshua Beamish, nous avions besoin d’un endroit à la fois paisible et grandiose. C’est pour cette raison que notre choix s’est arrêté sur l’église Saint-Jean-Baptiste. Il s’agit d’une des plus belles églises de Montréal, que l’on surnomme d’ailleurs la ville aux 100 clochers. [Lire la suite]

Avec les performances urbaines, Ils dansent s’est donné le mandat de mettre de l’avant non seulement le talent de nos 10 danseurs, mais aussi la beauté de Montréal.

Pour bien mettre en valeur la pièce de Joshua Beamish, nous avions besoin d’un endroit à la fois paisible et grandiose. C’est pour cette raison que notre choix s’est arrêté sur l’église Saint-Jean-Baptiste. Il s’agit d’une des plus belles églises de Montréal, que l’on surnomme d’ailleurs la ville aux 100 clochers.

Résumé épisode 8

Diffusion originale 17 novembre 11

Cette semaine, notre chorégraphe invité de Vancouver, Joshua Beamish, a entraîné les danseurs d’Ils dansent dans un univers qui leur était complètement inconnu. À travers une chorégraphie de contemporain classique, il a amené les danseurs à se laisser aller sans nécessairement tout comprendre avec leur tête… C’est à l’église Saint-Jean-Baptiste, à Montréal, devant un public de près de 500 personnes, que les danseurs nous montreront donc leur vulnérabilité.

D’ailleurs, Nico Archambault a voulu dédier cette performance à la cause de l’intimidation. À la suite d’une discussion, Nico a d’ailleurs découvert que, comme lui, certains danseurs d’Ils dansent ont vécu ce phénomène. C’est notamment le cas de Jossua, de Nicholas et de JR.

Patrick Watson

Cette semaine, c’est sur la chanson Je te laisserai des mots de Patrick Watson que les danseurs d’Ils dansent interpréteront leur chorégraphie.

Très courte et très simple, mais absolument magnifique, cette pièce était un match parfait pour la chorégraphie de Joshua, à la fois complexe et subtile.