Nico
Hip Hop Mark Samuels

Hip Hop

La culture hip-hop prend naissance dans les années 1970 dans les quartiers noirs de New York, plus précisément dans le sud du Bronx. À cette époque, le bboying est la danse associée au hip-hop, et elle découle d'une lignée de danses populaires. La culture hip-hop est alors constituée de quatre éléments primordiaux : le bboy, le DJ, le MC et le graffeur. [Lire la suite]

Pour la première de l’émission Ils dansent, nous ferons une incursion dans l'une des cultures de rue les plus répandues dans le monde : la danse hip-hop.

La culture hip-hop prend naissance dans les années 1970 dans les quartiers noirs de New York, plus précisément dans le sud du Bronx. À cette époque, le bboying est la danse associée au hip-hop, et elle découle d'une lignée de danses populaires. La culture hip-hop est alors constituée de quatre éléments primordiaux : le bboy, le DJ, le MC et le graffeur.

La danse hip-hop telle qu'on la connaît aujourd'hui a, quant à elle, pris naissance vers la fin des années 1980 grâce aux nombreux rappeurs accompagnés de danseurs. Depuis, on pourrait décrire le hip-hop comme une danse sociale urbaine organisée s'étant inspirée de plusieurs styles de danse tels que le popping, la danse house, et même le swing!

Le hip-hop est donc plus qu'un style de danse, c'est carrément un mouvement! Pour plusieurs, il s'agit d'un mode de vie qui possède son mythe fondateur : la musique, la poésie, la danse et la peinture de rue font partie d'une même culture et doivent pouvoir remplacer la violence comme véhicule d'affirmation identitaire.

Mark Samuels

Avec plus de 10 ans d'expérience dans le milieu de la danse, Mark Samuels est un danseur et un chorégraphe établi qui sillonne aujourd'hui le Canada pour donner des formations de hip-hop. Cet automne, les danseurs de Ils dansent ont de la chance, car l’artiste sera à Montréal pour explorer avec eux le vaste monde du hip-hop. [Lire la suite]

La danse fait partie de la vie de Mark Samuels depuis toujours, et c'est grâce à la compagnie de danse Do Dat Entertainment que ce dernier a pu transformer sa passion en carrière. Depuis 1996, il a participé aux vidéoclips et à certaines apparitions télévisuelles d'artistes de renom tels que Missy Elliott et Mary J. Blige.

Son talent et son professionnalisme ont aussi amené ce Canadien à travailler avec des artistes internationaux de la trempe de Mariah Carey, de Nelly Furtado et de Wyclef Jean.

Avec plus de 10 ans d'expérience dans le milieu de la danse, Mark Samuels est un danseur et un chorégraphe établi qui sillonne aujourd'hui le Canada pour donner des formations de hip-hop. Cet automne, les danseurs de Ils dansent ont de la chance, car l’artiste sera à Montréal pour explorer avec eux le vaste monde du hip-hop.

Port de Montréal

Pour cette première prestation urbaine de la saison, Ils dansent avait besoin d’un lieu pouvant bien représenter l’intensité et la force brute du hip-hop de Mark Samuels.

L’immense port de Montréal, avec en arrière-plan ses conteneurs en métal, était tout indiqué. Suivez donc les danseurs d’Ils dansent dans cette aventure, et surtout, ne manquez pas le bateau!

Résumé épisode 8

Diffusion originale 14 septembre 11

Dix jeunes danseurs de 18 à 26 ans. Dix personnalités attachantes. Une formation de quatre mois, du lundi au vendredi de 8 h à 17 h. Et beaucoup d’heures de répétition. Durant la première émission d’Ils dansent, vous les verrez apprendre à se connaître, vous serez témoin de leurs efforts, de leurs difficultés, mais surtout, vous les verrez danser!

De leur cours de ballet à leur cours de hip-hop en passant par leur premier essayage de costume, vous aurez un accès privilégié au tout début de cette formation de 13 semaines dans laquelle ces 10 danseurs talentueux se sont embarqués avec enthousiasme et courage.

Cette semaine, le défi est particulièrement grand, puisque la prestation urbaine se tient dans le port de Montréal, un lieu complexe et potentiellement dangereux. Sans oublier le niveau de difficulté de la chorégraphie de Mark Samuels, notre chorégraphe invité de Toronto.

Pour la plupart des danseurs, le hip-hop est une force commune. Ce n’est toutefois pas le cas de Nicholas, notre danseur de ballet, qui devra trouver une façon d’adopter l’attitude hip-hop.

Kif'n dir de Zaho

Si la plupart d’entre eux ne connaissaient pas encore cette artiste algérienne installée à Montréal, on ne peut pas en dire autant de Nico !

En effet, ce dernier a joué les mauvais garçons dans trois vidéoclips de Zaho. Gageons que ce celui-ci était très content de céder sa place à dix autres… mauvais garçons!