Nico

Danny

Danny Amaral de Matos Montréal, 20 ans

Hip-hop, contemporain, jazz, ballet, house, waaking, popping, salsa. Ce sont les styles de danse que Danny a explorés jusqu'à maintenant. Curieux et déterminé, ce dernier s'est d'ailleurs perfectionné grâce à de nombreux ateliers auprès de chorégraphes tels que Mia Michaels, Luther Brown et Stéphanie Decourteille.

Pour Danny, la danse, c'est une histoire de famille. C'est son cousin qui l'a incité, à 16 ans, à se joindre à son école de danse. Danny aimait tellement son expérience qu'il restait après chaque cour pour continuer à danser avec ses professeurs et son cousin.

Danny avoue sans hésiter que son plus beau souvenir est le moment où il a su qu'il avait été choisi pour Ils dansent. Son pire moment en tant que danseur? À sa première année de danse, il s'est fracturé l'épaule deux heures avant le spectacle de fin d'année. C'est donc comme spectateur qu'il a vécu son premier spectacle de danse.

Le blogue de Nico Archambault